lien vers l'album.....photographepommes texte archiveArticles de presse .....lien vers l'actualitépresse

 

article le télégramme : 1 octobre 2011

Rédéné

var info_id = 1449501;

Pomme d'Api'ZZ. Demain, portes ouvertes au verger

1 octobre 2011

Pour fêter l'arrivée de l'automne et la première cueillette du verger, pomme d'Api'ZZ organise demain dimanche, un après-midi portes ouvertes.

Musical, éducatif et ludique

Valérie Miniou vous accueillera avec plaisir pour un moment festif, musical, éducatif et ludique. A partir de 14h, les visiteurs seront guidés dans le verger pour des visites commentées, avant de s'attarder devant les étals de jeunes producteurs locaux, d'écouter les chansons d'autrefois avec «Orgue'amis» ou encore des musiques et des danses bretonnes. Il y aura également un concours de «gîtes entomophiles artistiques» (nichoirs à insectes), des jeux bretons, et tous à vos fourneaux, car un jury de professionnels de la restauration jugera la meilleure tarte aux pommes lors d'un concours (tarte à déposer avant 16h). Dès 16h30, les oeuvres seront exposées dans le verger avant l'annonce des résultats. Un verger qui compte 4.000plants et une vingtaine de variétés de pommes. C'est en 2010 que Valérie s'est installée à Roz Spernez, en choisissant de convertir son verger en bio, non seulement par respect de l'environnement, de la faune, de la microfaune, de l'eau et de l'humain, mais surtout pour offrir des fruits goûteux, parfumés, juteux. Ainsi, pour des consommateurs désireux d'acheter des produits locaux, Valérie Miniou livre les Amap de la région quimperloise et lorientaise.

Vingt variétés

Dans son verger de 4.000plants, Valérie propose une vingtaine de variétés aussi différentes les unes que les autres. Si certaines sont très anciennes, comme la patte-de-loup, qui était la pomme préférée d'Anne de Bretagne, ou encore la teint frais, qui a été inventée à Quimperlé en 1760, d'autres espèces font leur apparition dans le verger Pomme d'Api'zz, comme la Daliclass ou encore l'Opale. Mais Valérie a une autre corde à son arc. En effet, elle fabrique toutes sortes de miel, ainsi que des pâtes à tartiner à base de miel, comme le choco-miel ou le noisi-miel, à consommer sans modération. Les particuliers peuvent également trouver tous les fruits d'automne, noix, coings, poires, nèfles, dans le panier de Valérie.

Pratique Heures d'ouvertures mercredi, de 15h à 18h30 et le samedi, de15h à 18h30. En cas d'absence, Annick et Gaby sauront vous accueillir et vous renseigner. Tél.02.98.96.19.03. http://pommedapizz. pagesperso-orange. fr

 

 

Valérie Miniou passe de son verger à ses ruches avec délice - Rédéné

 

annonce porte ouverte

trois questions à...

Valérie Miniou installée depuis 2010 à Rospernez. Elle a installé ses vergers (4 000 pommiers, 150 poiriers et 400 kiwis), et ses ruches à Rédéné.

D'où vient cette passion pour les abeilles ?

Je ne dissocie pas mon installation en arboriculture et l'implantation de ruches, sur les terres qui sont à ma disposition. C'est avant tout une histoire de famille : mes dix premières ruches me sont venues d'un oncle. J'ai soixante-dix ruches aujourd'hui. Être apicultrice, c'est avant tout préserver un capital naturel qui concerne l'humanité : la pollinisation des espèces permet de fructifier aussi celles que l'on risque de perdre... La gestion de mon exploitation devient professionnelle désormais. N'oublions pas qu'actuellement, les apiculteurs perdent environ un tiers de leurs abeilles, donc une perte tragique et une moindre production de miel.

Pourquoi ce choix du bio en arboriculture ?

Planter des vergers, c'est une aventure sur plusieurs années, car la fructification demande de la patience. Les jeunes arboriculteurs qui s'installent reçoivent des aides, mais il est difficile d'en vivre avant trois ou quatre ans... Des variétés comme la Cybèle ou la Daliclass (entre l'Elstar et la Pilot) présentent énormément d'intérêt car sans produit chimique, ces races sélectionnées résistent naturellement aux maladies et se conservent plus de cinq mois, en prenant le relais des autres productions dès février ! Et le goût est aussi étonnant, ce petit quelque chose retrouvé de nos pommes d'antan... Pour être reconnue en Bio, ce sont trois ans de contrôle par un organisme certificateur, dans mes vergers. Je participe aux Amap du Pays de Lorient ainsi qu'à celle de Quimperlé, je réalise mes tout premiers marchés à Quimperlé et à Plouay.

Quels sont les projets pour l'avenir ?

J'ai agrandi mon verger et diversifié mes plantations avec une petite production qui démarre : poires conférences, coings et kiwis, sans oublier mes néfliers. Un de mes projets est d'installer une miellerie professionnelle car j'espère avoir un jour une centaine de ruches.

Samedi 2 octobre, à partir de 14 h, visite des vergers en compagnie de jeunes producteurs du secteur (pain, légumes bio...). Valérie sera également à la foire aux plantes à Cléguer, ce dimanche 25 septembre. Site inetrnet http://pommedapizz.pagesperso-orange.fr/Tél. 07 86 41 85 70.

 

 

 

Au pays du vélo, Valérie vend ses pommes en triporteur - Plouay

 

Portrait

Installée l'an dernier comme apicultrice et arboricultrice en conversion bio, c'est la première fois que Valérie Miniou expose ses produits au village agricole, pour les Trois jours, grande fête du cyclisme à Plouay.

« Avant de reprendre l'exploitation de mes parents, j'étais professeur ! Jeune installée, le village agricole me donne l'occasion de faire connaître mes produits. Je trouve ça très bien, cette idée d'être au plus proche du local, des gens de Plouay. »

Des 16 variétés de pommes qu'elle cultive dans son verger, deux seront exposées (et à déguster !) au village agricole : la reine des reinettes, et la cybèle, « souvent inconnue du public » précise la productrice. Elle n'apportera pas son miel au village agricole, car une autre exposante en présentera. « Mais j'irai le faire déguster aux camping-caristes, grâce à mon triporteur. Je l'ai acheté à un magicien ! » s'amuse-t-elle.

« L'élément marquantde la vie plouaysienne »

Valérie ne rate jamais le Grand Prix de Plouay. Pour cette habitante de Kernonen, c'est « l'élément marquant de la vie plouaysienne ». Elle apprécie surtout l'ambiance, l'animation autour des courses, et défilera d'ailleurs samedi sur le char de la paroisse, au thème des Petits Chaperons Rouges.

« Je fais également partie des deux groupes de musique qui vont animer le village agricole : je joue de la harpe avec Kas-a-Barh, et je suis conteuse avec Spered Bro Ploue. »

Ses trois filles, âgées de 4, 8 et 12 ans, sont elles aussi des inconditionnelles du Grand Prix. « Cela fait partie de leur culture de Plouaysiennes. Et c'est l'occasion pour elles de retrouver leurs copains et copines d'école. Tous les habitants de Plouay se retrouvent pour les courses. » Et pour bien rester dans le thème du Grand Prix, Valérie sourit : « avec mes filles, on va regarder les courses... en vélo ! »

Lire aussi page 8.

Hélène NOURDIN.

 

article speretimage chanteurs

Des paniers de légumes bio à Kervénanec - Lorient ouest france archives du 26 10 2010

présentation des pommes à la réunion de keramap

mardi 26 octobre 2010

KerAmap, une nouvelle association pour le maintien d'une agriculture paysanne, vient de voir le jour à Kervénanec. Elle distribuera, dès le 8 novembre, des paniers de 5 légumes bio de saison au prix de 10 €, soit toutes les semaines, soit tous les quinze jours. Ces légumes sont produits au Jardin de la Source au Faouët.

« Nous souhaitons soutenir les petites exploitations qui respectent la nature et travaillent sans herbicides, ni pesticides, explique Sonia Falcou, présidente de l'Amap, et recréer ainsi un lien entre producteurs locaux et habitants des villes. »

La distribution auront lieu le lundi, de 18 h à 19 h 30, à la Maison pour tous de Kervénénec. L'engagement est de six mois. Une aide à la préparation des commandes est demandée une fois au minimum. Des pommes du verger de Valérie Miniou à Rédéné (qui proposera aussi du miel) seront vendues à la demande. En projet à partir d'avril, du pain et du fromage de chèvre.

Renseignements et commandes : tél. 02 97 87 19 73 ou 09 81 08 81 86. Courriel : keramapetcie@free.fr

 

Quimperlé - le télégramme 9 septembre 2010

Ferme fruitière. Le terreau de la pédagogie

9 septembre 2010

 

photo télégramme

Valérie Miniou a créé, à Rédéné, la ferme fruitière bio Pomme d'Api'zz. En plus de sa production, l'arboricultrice entend ouvrir son exploitation à tous les publics et y mener des animations pédagogiques.

télégramme

Je m'étais dit : à 35 ans, je m'installe». À quelques années près - le temps, notamment, de mettre au monde un enfant - Valérie Miniou a réalisé son projet: exploiter une ferme fruitière bio et des ruches, à Roz spernez, en Rédéné. Cet hiver, elle a planté 4.600 pommiers sur une parcelle de près de quatre hectares. Mais aussi une centaine de poiriers et quelque 400 kiwis. Véritablement inscrite dans une démarche biologique - «je n'aurais pas pu faire autrement» - la jeune femme a choisi la mixité entre des variétés résistantes - «certaines sont nouvelles, nous sommes dans la création variétale» - et des variétés tolérantes - «anciennes, elles ont fait leurs preuves, comme la reine des reinettes».

Précieux auxiliaires de culture

Les poteaux qui soutiennent les arbres ont été récupérés auprès de mytiliculteurs des Côtes-d'Armor, qui s'en débarrassent lorsqu'ils sont devenus lisses. «Imbibés de sel, ils ont une très grande qualité imputrescible». Des talus arborés et des bordures fleuries commencent à sortir de terre autour du verger. «L'idée est d'héberger le maximum d'auxiliaires de culture», explique Valérie Miniou. Desnichoirs à oiseaux, autres aides précieuses, viendront compléter cet arsenal naturel.

De l'enseignement à l'arboriculture

Une biodiversité essentielle et complémentaire de l'autre activité de Valérie Miniou: l'apiculture. Elle possède une quarantaine de ruches, à Rédéné et Guidel. «J'en suis encore au stade de la création d'essaims, explique-t-elle. La production de miel proprement dite viendra après. On ne peut pas faire les deux en même temps». Fille de producteurs laitiers, Valérie Miniou ne souhaitait pas forcément prendre la suite. «J'avais envie de ma propre création». Son projet prendra le temps de la maturation. Elle sera d'abord enseignante, notamment professeur d'histoire-géo et d'éducation socioculturelle au lycée agricole du Talhouët, à Hennebont. Avant de sauter le pas, il y a quatre ans, et de suivre des formations professionnelles ad hoc, de peaufiner financièrement et techniquement son projet.

Une ferme pédagogique

Si l'arboriculture et l'apiculture la tentent depuis longtemps, Valérie Miniou n'entend pas abandonner pour autant la pédagogie. C'est là l'autre volet de sa ferme fruitière, l'autre fondement de son projet: accueillir tous les publics, scolaires, touristes...; développer les animations autour de ses cultures; créer un atelier apicole... Ellen'en dira pas plus pour l'instant: «J'attends d'être plus avancée au niveau de la production». Elle table malgré tout sur un démarrage d'ici juin prochain. Pour l'heure, Valérie Miniou vend d'ores et déjà ses premières pommes. Vente directe, bien sûr, au verger, trois fois par semaine. En attendant de produire assez pour, par exemple, rejoindre une Amap (Association pour le maintien d'une agriculture paysanne). Pratique Ferme fruitière Pomme d'Api'zz, Roz-Spernez, en Rédéné. Vente directe au verger, les mercredi et samedi, de 14h à 18h; le jeudi, de 10h à 12h. Tél.07.86.41.85.70.

 

Bientôt la cueillette à la ferme fruitière Pomme d'Api'zz - Rédéné Ouest France archives du lundi 23 08 2010

lundi 23 août 2010

ouest france image


Un nouveau verger a été réalisé au printemps au village de Roz-spernez par Valérie Miniou. Elle a succédé à ses parents : Gabriel et Annick Pennober. L'aventure commence pour cette fermière de 38 ans qui s'est installée depuis le 1 er janvier de cette année. Un projet souhaité depuis l'âge de 25 ans. Elle a eu le soutien de Jacques son mari, qui travaille également dans le domaine agricole. Son projet a été mis en place, suivi et validé par la chambre d'agriculture du Finistère.

Pomme d'Api'zz

Valérie a choisi ce nom pour l'exploitation : « Pomme pour la partie arboriculture, Api'zz pour l'apiculture et Pomme d'Api pour la chanson, car je souhaite à moyen terme accueillir les enfants, les familles et les écoles. La pomme d'api est aussi une variété ancienne. »

Verger bio

Le choix variétal a été crucial pour envisager une production biologique. Pour la mise en place du verger mixte, les variétés anciennes (reinette d'Armorique, patte-de-loup, reinette grise, teint frais) ont été retenues de même que des nouvelles variétés résistantes ou tolérantes à la maladie (goldrush, topaz dalirène). Au total une quinzaine de variétés avec différents goûts pour différents usages et aussi des cueillettes échelonnées.

Première cueillette

« Ma première variété, la cybèle, arrivera à maturité dans une dizaine de jours, la goldrush se récolte début novembre et se conserve très longtemps. La commercialisation se fera à partir de l'exploitation et cette année je pourrai satisfaire la curiosité de mes premiers consommateurs. Me contacter au 07 86 41 85 70. »

Les six hectares du verger comportent 3 600 pommiers, 150 poiriers et 400 actinidiers (arbres à kiwis). « Vouloir produire bio est difficile et je vais devoir créer les conditions optimales pour éviter les maladies et les ravageurs. » En prévision : haies et bandes florales autour du verger, nichoirs.

Historique

L'exploitation a été acquise par la famille Pennober depuis le début du XIX e siècle. En effet, c'est le 8 octobre 1832 que les trois frères ont acheté le siège de Roz-Spernez. « L'exploitation a été transmise de génération en génération jusqu'à mes parents : Gabriel et Annick Pennober en 1964... Voilà une retraite bien méritée », note Valérie.

 

 

chalet de venteRetour à l'accueil du site

retour au site pomme d'api'zz